Nouvelle étape, nouvel obstacle ?

Deux semaines de vacances idylliques m’ont permis d’échapper au cercle vicieux de stress et de surmenage dans lequel j’étais tombée depuis la Toussaint.

Mais après ça, j’appréhendais un peu de reprendre le travail. Pour être honnête, j’y suis vraiment retournée en trainant des pieds.

En effet, la nouvelle étape qui m’attendait me faisait l’effet d’une montagne insurmontable, car j’allais aborder le cœur de mon projet de fin d’études : la couleur.


Photo by Pierre Bamin on Unsplash

Eh oui, après des mois de dessin, de mise en page, de report et reprise de traits, sans parler de la pose de feuille d’or, me voilà enfin face à mes pigments et mes pinceaux. Et tandis que l’envie me prends de peindre selon mes envies et mon instinct, mon instructrice me fait revenir à la réalité en me posant la question fatidique :


« Alors, vous avez une idée de quelles couleurs utiliser pour ce motif ? »


Et là, le blanc dans ma tête. Ha…ha.

Enfin, pas tout à fait, parce que oui, j’ai une idée des couleurs que je veux pour ce motif. Je veux du bleu, du brun, du rouge.

C’est bien. Mais lesquels ? Pastel ? Azur ? Lapis ? Terre d’ombre naturelle ou calcinée ? Rouge vermillon ou pourpre ? Dans quelle nuance ? Purs ? Gouachés ? En suivant quelle méthode ? En aplat ? En transparence ? Et.. ?

Et voilà comment le temps s’est remis à filer sans que je m’en rende compte, car évidemment, ce sont des questions que je dois me poser pour tous les motifs et toutes les couleurs que je compte utiliser pour mon projet. Autant dire que j’en ai encore pour un moment, car le cahier des charges nous impose 4 pleines pages d’illustrations et des décors de texte, et que cette semaine, je ne suis venue à bout que d’un décor d’une de mes pleines pages. Vous la voyez la montagne, là ? Elle est quand la date butoir déjà ? En octobre ?

Je peux aller pleurer maintenant, ou j’attends encore un peu ?

Non. En réalité, ça n’est pas une montagne, c’est un challenge, et le marathon auquel je pensais participer s’est transformé en course contre la montre. Gérer les couleurs et leurs nuances fait partie du jeu. Plus je me pose de questions en amont et plus le travail sera facilité pour plus tard. Et surtout, c’est une question d’habitude. Le commencement est long, mais une fois lancée, tout se fait de plus en plus facilement, et rapidement.
J’ai donc bon espoir de terminer mon travail dans les temps. Seul l’avenir nous le dira !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s