Obtenir des résultats

Voilà qu’on arrive à la fin de la troisième semaine de confinement, et tandis que les semaines précédentes ont donné lieu à plein de nouveauté et d’adaptation, je ressens que cette routine commence à donner des résultats.

La première semaine, j’ai établi un plan bien précis de la façon dont il fallait que je m’organise. J’étais bien décidée à ne pas me laisser perturber par ce confinement et à continuer mon travail coûte que coûte. J’étais plus que motivée pour me remettre au sport.

Bizarrement, ça n’a pas vraiment fonctionné.

La deuxième semaine, j’ai réalisé que j’étais incapable de m’en tenir à mon plan pour tout plein de raisons. Insomnies, maux de têtes, tensions musculaires et crises de paniques. Toutes liées à l’angoisse. L’angoisse de tomber malade.L’angoisse qu’Amaury — ou mes frères et sœurs, ou mes neveux et nièces, ou mes parents — tombe-nt malade et meurent. Puis l’angoisse de ne pas tenir mes délais. S’est alors ajouté la culpabilité d’avoir peur alors que je vais bien, que je suis en bonne santé, en sécurité, que je ne manque de rien et que mes proches aussi sont en sécurité. Et la culpabilité de ne pas tenir mes délais, de trop manger, de ne pas faire suffisamment d’exercice…

J’ai aussi réalisé que je n’étais pas la seule dans ce cas. Et que c’était normal d’avoir peur. Et qu’il ne fallait pas que je me mette trop la pression. Et ça m’a un peu rassurée.

La troisième semaine, après avoir pris conscience de ce que j’avais à faire, mais surtout, de ce que j’étais capable de faire étant donné les circonstances, j’ai accepté la situation, je me suis apaisée et devinez quoi ? J’ai obtenu des résultats.

Aurais-je enfin trouvé mon équilibre ?

Ok, je ne me lève qu’à 9h. Ok, je ne travaille que 4h par jour. Mais au moins, je travaille, sans pression, et les résultats que j’obtiens sont même bons :

  • J’ai réussi à contourner mes soucis de parchemins et à avancer.
  • Une partie après l’autre, j’ai posé toutes les couleurs de ma pleine page, puis je me suis attaquée aux détails.

Le fait de penser en étapes que je suis capable d’atteindre en une journée de travail m’aide beaucoup, et avant que j’ai pu m’en rendre compte, je suis quasiment arrivée à bout de ma pleine page. Ce que j’aurais cru impossible ne serait-ce que lundi. Pour la première fois depuis des semaines, voire des mois, je suis de nouveau satisfaite de ce que je fais, et j’ai même de nouveau hâte de m’y mettre.

Maintenant que je suis dans cette bonne dynamique, je pense de nouveau à faire de l’exercice. De toute façon, c’est nécessaire si je veux être capable de marcher plus de 10m sans m’effondrer une fois que tout ça sera terminé. Alors non, je ne vais pas commencer par de la cardio, même si j’en ai grand besoin. Mais je me dis qu’avec un peu de yoga et de méditation, c’est un bon moyen de commencer en douceur.

Le temps d’adaptation aura été assez long, mais de continuer à chercher les meilleures solutions pour mon bien-être aura été bénéfique. Je ne dis pas que les angoisses sont toutes parties. Mais au moins, j’ai réussi à trouver une façon de vivre avec.

Et vous, est-ce que vous avez enfin trouvé votre équilibre ? Est-ce que vous obtenez des résultats qui vous plaisent ?

Surtout, prenez soin de vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s