La fin des Avatars

Voilà maintenant cinq mois que je suis diplômée et je commence seulement à trouver un semblant de stabilité dans ma vie. Ce que signifie cette stabilité : renouer avec mes anciens amours… et mettre fin à mes Avatars.



Avoir du temps. Voilà qui ne m’était pas arrivé depuis des mois ! Je dirais même, depuis presque deux ans et demi. Cette parenthèse consacrée à l’apprentissage de l’enluminure était volontaire, nécessaire, et enrichissante. Cependant, elle m’a coûté ce que j’aime le plus : avoir le temps.

Mais surtout, avoir le temps d’écrire.

C’est pourquoi, maintenant que je suis libérée des contraintes liées au diplôme et que je commence à appréhender l’avenir, j’en profite pour renouer avec mes anciens amours : la lecture et l’écriture.

Je me suis rendue compte que l’un n’allait pas sans l’autre, et à mesure que je dévorais la série Throne of Glass de Sarah J. Maas, mes doigts ont repris la route du clavier pour entamer la rédaction de mon tome 3.

Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu.

Alors que je commençais à établir mon plan d’attaque et à rédiger les premiers chapitres, je me suis rendue compte que j’avais manqué de développer en amont certains aspects de mon roman. Notamment, certains personnages ainsi que leurs points de vue, et que, malheureusement, ces manques créaient un chaos sans non. Enfin, peut-être pas à ce point, mais ça m’a quand même bien embêté.

J’ai donc fais le choix de relire les deux précédents volumes dans l’espoir de mettre en lumière les problèmes que j’y rencontrais. Et c’est ainsi que j’ai pris la décision de faire certaines modifications significatives.


Quels sont les modifications apportées aux romans déjà écrits ?


La forme

La rédaction de mon tome 3 m’a donc fait prendre conscience que j’avais rendu muets certains personnages qui méritaient pourtant qu’on les entendent et dont la voix apportait une dynamique nécessaire au récit. C’est pourquoi, si le fond de l’histoire ne change en rien, j’ai modifié certains passage en alternant les points de vues des personnages.

Ainsi, en plus de voir l’histoire à travers les yeux de l’héroïne, on la voit entre autres à travers ceux de Tarkin. Mais outre le fait d’entrer dans la tête de nouveaux personnages, ces changements m’ont surtout permis de développer des aspects du scénario qui étaient affaiblis par l’unicité du point de vue.


Le titre

Sachant depuis le départ que j’étais partie pour rédiger une série de plusieurs livres, j’avais le désir d’avoir un titre pour ladite série, ainsi que pour chaque tome.

J’en avais un, donc pourquoi le changer ?

Si les titres de chaque tome resteront les mêmes, celui de la série commençait à me poser sérieusement problème. Car bien que « Les Avatars » ait du sens pour mon histoire, c’est malheureusement une formule beaucoup trop utilisée et qui me sort maintenant par les yeux.

J’ai un moment hésité à la renommer comme mon manuscrit médiéval : Les Cinq Terres d’Irrhyon. Ça aurait pu fonctionner avec ce que j’avais déjà écrit, mais pas sachant où j’allais avec mon récit. J’ai donc repris le titre par lequel j’avais appelé mes tous premiers jets : Chroniques.

Oui, mais Chroniques de quoi ? me direz-vous. Il fallait alors que je trouve l’élément commun à tous les livres que j’avais écrits autant qu’à ceux qui me restait à rédiger. L’élément clé de l’histoire qui va au-delà des Cinq Terres d’Irrhyon, et au-delà des Manipulateurs. Et cet élément est la Pierre Chantée.


La couverture !

Oui, nouveau GROS changement.

En tant qu’auteur auto-éditée, je fais tout moi-même, et si j’ai le désir depuis un moment d’avoir une couverture digne de ce nom, je n’avais pas le budget ou les moyens de réaliser ce que j’avais à l’esprit.

Mais, s’il y a bien une chose que m’a apporté ma formation en enluminure à part la capacité à préparer une détrempe médiévale les yeux fermés, c’est la confiance en moi.

Alors non, je n’ai pas une confiance à toute épreuve et je pense que j’ai encore beaucoup de chemin à faire avant de considérer que je fais un travail assez propre. Mais j’ai néanmoins appris à mieux exprimer ce que j’avais dans la tête.

C’est pourquoi j’ai tenté de relooker la couverture de mes romans pour essayer de m’approcher au plus près de l’idée que j’avais depuis si longtemps. Voilà ce que ça donne dans une version quasi-définitive. Je proposerai bientôt plusieurs alternatives.

Avant
Après

Qu’en pensez-vous ?


En bref

Beaucoup de questionnement, beaucoup de réflexion, et de gros changements, mais j’espère que ça en vaut la peine. Je vous laisse juge !


Pour lire le début de l’Ordre, l’Ombre et les Serments

Chroniques de la Pierre Chantée – tome 1


Si vous avez aimé cet article, si vous avez des questions ou des suggestions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, à liker et à partager !

Merci d’avoir lu, et à très bientôt pour la suite !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s